0

Retour sur les jeux du Roller 2015 ! – By Quiniou Reeves

Le week-end dernier a eu lieu les jeux du Roller ! L’occasion pour les harpies de faire leur entrée dans la saison à l’occasion de 3 matchs contre les équipes de Perpignan, Toulouse C et les NMN’s (collectifs regroupant des joueuses des Bones Breakers Roller Derby Nimes, des DCCLM et des Head Hunters Roller Derby) !  

Les Harpies n’avait que quelques entrainements dans les pattes (bon on va être honnête : 3 !) mais ont tenu bon et finissent 2ème du tournoi avec 211 points réalisés ! C’est notre fresh Quiniou Reeves qui partage son ressenti sur ses tout premiers matchs ! Et elle a assuré notre fresh ! <3

« La date est fixée, les Harpies vont affronter Montpellier B, Toulouse C et Perpignan le 24 octobre. Le roster donné, les entrainements faits, c’est donc avec impatience que nos Harpies Braqueuses se dirigent en direction du gymnase de Pibrac pour cette dernière journée des jeux du roller.

Cette journée Compet’ est faite de plusieurs activités, slalom, vitesse, tir au but, Queen et King of the Track, mais aussi matchs de Roller Derby. Et cette journée, on l’attendait !

Celle-ci commence dès neuf heures avec un match des garçons, et une fois fini, six Harpies se positionnent sur le track, les jambes jouant des castagnettes, prêtent à faire le Queen Of The Track. On n’est pas très très rassurées et quand le coup de sifflet annonce le départ, nous sommes immédiatement prises pour cible. Quand cinq de nos joueuses sont sorties, Loeck Ymose défend avec ardeur notre chère équipe verte, subissant de multiples attaques menées par des joueuses de la Nothing Toulouse et une de Merignac. Elle en sort finalement quatrième mais remporte pour les Harpies, une superbe victoire sous les encouragements d’une foule en délire.

Roller Derby Pibrac

Le queen of the track fini, à peine le temps de se mettre quelques paillettes que nous allons commencer les échauffements, nous préparant pour notre premier match de la saison, affrontant les Rainbows Furies (Toulouse C). Pour ma part, j’ai débuté il y a moins de six mois et il faut dire que pendant l’échauffement, le stress commençait vraiment à se faire sentir. Je n’avais jamais fait de match et je commence par un queen of the track et par affronter Toulouse, ça explique sûrement pourquoi mes jambes avaient cette tendance à trembler fortement. Mais ça y est, je suis dans le bain. Le premier coup de sifflet et le match commence.

Roller Derby Pibrac

Tout se passe très vite et les jams s’enchainent, je rentre pour la première fois, je tombe, je me relève et je retombe. Mais notre Line-Up gère les lignes, on marque des points, on prend notre pied, on perd une platine, on se prend des coups, et on gagne ! Et là c’est câlin général. C’est fabuleux, on a nos supporteurs qui crient, qui nous félicitent, et pour mon premier match, on gagne.

Moins de quinze minutes après, on joue contre les NMN’S (Montpellier B). On mène pendant la première mi-temps de 30 points, puis le changement de banc nous fait perdre le nord. Qu’est-ce qui nous arrive ? on se déconcentre et elles nous rattrapent. J’enchaine mes premiers jams et j’apprends de nouvelles règles que l’on ne connait pas en entrainements, on joue contre des joueuses dont on n’a pas l’habitude mais il faut s’adapter. Et oui, elles ont le droit de donner des coups d’épaules si je ne suis pas dans le bon sens. Heureusement que mes chères Harpies sont là pour me l’expliquer parce que ça fait quand même drôle. On essaie ensuite de se reprendre, mais le coup de sifflet final retentit et on a perdu.

Roller Derby Pibrac

Mais même si le score est là, on se saute dans les bras, on crie, on se câline encore (mais c’est fou tous les câlins qu’on peut faire au derby !).

Enfin un peu de temps de pause, on refait des photos, on mange, on papote avec les supporters. Qu’est-ce qu’ils étaient beaux, colorés et bruyants ! Parmi eux, des amis, de la famille, et des Harpies qui pour certaines, venaient voir le premier match de leur équipe verte.

Une fois de nouveau sur nos patins, un petit discours de notre coach d’enfer dans les vestiaires et on retourne sur le track pour affronter notre dernière équipe, les Coccyx Lexis (Perpignan). C’était un match que l’on aurait pu gagner, mais après quelques énervements sur le terrain à cause de certaines fautes, une platine de cassée, on se prend des points encore et encore. Pourtant, sous les encouragements, nous continuons de nous faire distancer, enchainons les prisons, quatre foul out et nous perdons une fois de plus. Une défaite en plus, une deuxième consécutive, c’est vrai, mais quelle journée. Il y a des rires, des pleurs, des douleurs, des cris de guerre, des câlins (encore). Une chose aussi que j’ai apprise pour ma première journée de terrain : « quand tu es en match, tu as tellement d’émotion, des bonnes et des mauvaises, tu le vis pleinement ».

On embrasse les autres équipes, on va à la douche et c’est là que je prends conscience. C’est ma première journée où je suis dans l’équipe lors d’un match, entourée d’une équipe d’enfer, toujours présente pour te conseiller et te faire évoluer. C’est vrai, je me l’étais répété encore et encore, la petite bébé encore mineure, sans aucun Minimum Skills, j’allais commencer par un Queen Of The Track, enchainer avec un match contre Toulouse C et le gagner. Et résultat des courses ? Nous sommes deuxièmes après les NMN’S, et devant les Rainbow’s Furies et les Coccyx Lexis. Cette journée fut magique, pleine en émotion et annonce un avenir prometteur pour notre équipe des Harpies Braqueuses lors du championnat de France.

Equipe Roller Derby Pibrac

Harpies, Harpies, Braqueuses !

Quiniou Reeves

 L’ensemble des photos est à retrouver ICI ! Merci à Mika HemSi !

Daisy What

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *